Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 14:43

Cet-instant-là-Douglas-KennedyQuatrième de couverture :

 

Écrivain New-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d'intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d'Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les souvenirs remontent...
Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d'écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C'est là qu'il rencontre Petra. Entre l'Américain sans attaches et l'Allemande réfugiée à l'Ouest, c'est le coup de foudre.
Et Petra raconte son histoire, une histoire douloureuse et ordinaire dans une ville soumise à l'horreur totalitaire. Thomas est bouleversé. Pour la première fois, il envisage la possibilité d'un amour vrai, absolu.
Mais bientôt se produit l'impensable et Thomas va devoir choisir. Un choix impossible qui fera basculer à jamais le destin des amants.
Aujourd'hui, vingt-cinq ans plus tard, Thomas est-il prêt à affronter toute la vérité ?

 

 


Mon avis :

 

C’était ma toute première rencontre avec Douglas Kennedy et j’en ressors mitigée.

C’était certes une lecture très agréable, divertissante et émouvante mais je reste sur ma faim.

Le cadre géographico-historique m’intéressait particulièrement, et bien que j’ai apprécié cette immersion dans le Berlin des années 80 en pleine guerre froide, j’ai trouvé que l’auteur tombait justement dans les travers qu’on reproche à son personnage : il nous sert des clichés que l’on connaît déjà par cœur. Je pensais donc en apprendre plus sur la vie dans le Berlin-Est mais mes attentes ont été déçues.

 

Sur l’histoire en général, j’ai été emballée au début puis ça traîne en longueur et ça vire au roman à l’eau de rose . J’ai quand même poursuivi ma lecture. Je pensais avoir bien fait lorsqu’au détour d’une page, on apprend un élément important. Mais finalement, tout l’effet tombe à l’eau tant l’issue est attendue et sans surprise.

 

Les personnages principaux sont également assez « plats », beaux, intelligents et cultivés tous les deux, il ne manque plus que la richesse et on a les caricatures des séries B américaines. On a donc Thomas Nesbitt, le narrateur, écrivain-voyageur traumatisé par le modèle du couple parental et qui fuit donc toute forme d’engagement jusqu’à ce qu’il rencontre la belle Petra allemande de l’Est persécutée injustement par la Stasi et exilée à l’Ouest.

Parmi les personnages secondaires, seul le personnage d’Alastair est attachant et bien campé même s’il tombe aussi dans le caricatural : l’artiste écorché vif, drogué et homosexuel … quelle originalité …

 

J’ai relevé aussi quelques incohérences (et ça je ne supporte pas …) et je n’ai pas aimé les répétitions, certes obligatoires puisque l’auteur veut nous présenter les deux points de vue séparés des personnages. Ce procédé pour un film peut donner un très bon résultat mais pour un roman je trouve ça pesant et pénible.

Pour ce qui est de la « morale » de l’histoire qui, si j’ai bien compris, est de savoir saisir l’instant lorsqu’il se présente, je dirais qu’on est tous confrontés à des choix dans notre vie et qu’on ne fait pas toujours les bons. La vie est ainsi faite. Il faut savoir poursuivre sa route et laisser son passé derrière.

 

Donc voilà, j’ai un sentiment de « recette toute faite » sans aucune touche d’originalité. Je reconnais tout de même que c’est bien écrit et que j’ai passé un bon moment malgré tout. Mais ce roman ne restera pas dans ma mémoire et je ne pense pas que je renouvellerai l’expérience Douglas Kennedy.

 

Je remercie le site Babelio et les Editions Belfond qui m’ont offert ce partenariat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mesetageresenfranglais 06/09/2013 11:20

oh c'est dommage parce que j'aime bien D.Kennedy. Je vais juste ranger mon drapeau "fan de D.Kennedy" c'est tout. Non je plaisante. Les gouts et les couleurs...
C'est normal de tomber sur un livre qu'on a pas aime d'un auteur et de ne pas vouloir recommencer l'experience. C'est pas grave, on s'entendra sur un autre auteur! :-)

mesetageresenfranglais 03/09/2013 20:33

J'avais bien aimé celui ci et j'avais même appris des choses que je ne savais pas. Concernant un autre Kennedy à lire, je vous conseillerai "la poursuite du bonheur" et "une relation dangereuse".
"l'homme qui voulait vivre sa vie" est parait-il bien également mais je dois le lire. Les autres Kennedy, j'ai bien aimé mais sans plus. Après, c'est aussi une question de goûts.

Aaliz 05/09/2013 20:58



Merci pour ces conseils Catherine mais pour être honnête, ce Kennedy-là m'a laissé un souvenir assez amer et même trop amer pour avoir envie de renouer avec l'auteur. Peut-être ai-je tort mais
bon ...



amaryllis 26/01/2012 21:43

J'ai découvert l'auteur avec La femme du Ve, ce fut une vraie déception ! Donc celui-là je te le déconseille. J'ai beaucoup aimé Cul-de-Sac ou réédité sous le titre Piège nuptial, et là j'ai été
bluffé. Je te le recommande. Et sinon il paraît que L'homme qui voulait vivre sa vie est bien, mais ce n'est que des avis entendus.

Aaliz 26/01/2012 23:23



Ok je note Piège nuptial alors . Merci beaucoup pour ce conseil amaryllis ! 



amaryllis 25/01/2012 13:49

J'ai passé un moment agréable, une histoire qui se lit pas mal. Mais j'ai trouvé le début assez long, une histoire d'amour un peu niaise. On ne peut pas dire que je n'ai pas aimé mais en tout cas
pour Douglas Kennedy, il y a mieux. Si je peux donner un conseil c'est d'en lire d'autres.

Aaliz 25/01/2012 18:24



Quel titre me conseillerais-tu en particulier ?



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :