Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 01:17

chroniques martiennes-copie-14ème de couverture :

 

Les Martiens de l'An 2000 de Bradbury ne sont pas très différents des Terriens. Mais ils sont télépathes... parfois sans le savoir. C'est ainsi que, tandis que la première expédition terrestre s'achemine vers Mars, une femme se met à fredonner un air d'une musique inconnue, et des paroles qu'elle ne comprend pas, « Plaisir d'amour ne dure qu'un moment ». Troublé par cette petite chanson obsédante, jaloux des rêves qui l'accompagnent, son mari accueille la fusée une arme à la main... et c'est la fin de la première expédition terrestre. Qu'advint-il des autres ? C'est avec ces « Chroniques martiennes » que Ray Bradbury donna un ton nouveau à la science-fiction et en devint l'un des maîtres.

 

Mon avis :

 

Après ma lecture du célèbre Fahrenheit 451 que j’avais bien aimé sans que ce soit pour autant un coup de cœur, j’étais curieuse de connaître les autres écrits de Ray Bradbury.

L’organisation par Stellade d’une lecture commune m’a donc donné l’occasion de découvrir les Chroniques martiennes.

 

Je dois bien avouer que les premières pages ne m’avaient pas vraiment emballée, je me disais que si c’était comme ça pendant tout le roman, j’allais certainement abandonner.

Et puis, il s’est passé quelque chose : Bradbury m’a surprise alors que je ne m’y attendais pas du tout. Il m’a même fait rire. J’ai finalement poursuivi ma lecture avec un intérêt et un enthousiasme croissants au point qu’une fois la dernière page tournée j’étais totalement emballée. Les Chroniques martiennes sont un coup de cœur et je les préfère de très loin à Fahrenheit 451.

 

Les Chroniques martiennes sont ce que l’on appelle un fix-up c’est-à-dire un ensemble de nouvelles qui peuvent être indépendantes mais qui ensemble forment un tout cohérent et racontent une histoire.

 

L’histoire ici racontée est celle de la colonisation de Mars par les terriens. Bradbury nous narre, non sans humour, les déboires des premières expéditions terriennes sur la planète rouge ainsi que l’accueil pas toujours chaleureux que leur réservent les martiens.

S’en suivent des nouvelles traitant de l’installation des premiers colons qui, pourtant n’oublient pas leur bonne vieille planète d’origine en proie à des guerres incessantes et dévastatrices poussant de plus en plus de personnes à vouloir partir.

 

A travers toutes ces nouvelles, Bradbury traite de nombreux thèmes qui participent tous à une critique de l’humanité et de sa force de destruction.

L’arrivée massive des colons terriens amenant avec eux le virus de la varicelle décime la population martienne, on y voit là une analogie avec l’arrivée des colons espagnols en Amérique et ce qui est advenu des populations amérindiennes.

On ressent aussi fortement le traumatisme des guerres du XXème siècle. En effet, dans les Chroniques martiennes, la Terre est en guerre perpétuelle, une guerre qui aboutit à son entière destruction comme l’illustre une des nouvelles dans une grande métaphore. Bradbury fait le récit de la destruction de la dernière maison encore debout sur Terre comme s’il s’agissait de la planète elle-même.

L’auteur critique également le racisme et la ségrégation dont sont victimes les populations noires d’Amérique à l’époque d’écriture du recueil.

On retrouve aussi le thème majeur de Fahrenheit 451 dans la nouvelle intitulée Usher II, référence aux nouvelles d’Edgar Allan Poe : la défense de la littérature, de la liberté d’expression et la critique de la censure. Dans cette nouvelle, Bradbury rend hommage à de grands auteurs et donne une bonne « leçon de littérature » au représentant de l’ « Hygiène Morale ».

 

Bien que les aspects scientifiques ne soient pas du tout crédibles (les connaissances sur Mars à l’époque n’étaient pas les nôtres), Bradbury construit un univers entier avec force descriptions dans lequel on finit par s’immerger complètement et avec plaisir.

 

J’ai adoré ce recueil pour son humour, son univers magique, sa richesse et pour les messages qu’il diffuse.

C’est un chef d’œuvre de la SF qui restera assurément parmi mes préférés et dont je recommande chaudement la lecture !

Un grand merci à Stellade !

 

logochalengesfff21

 

 

 

 

Et une nouvelle lecture pour le challenge SFFF de Snow !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aaliz - dans Science-Fiction
commenter cet article

commentaires

Emisa 16/09/2012 15:12

Merci beaucoup pour ces conseils dont je prends note ! Ma prochaine étape va donc être de chercher tous les livres de SF que je vais pouvoir trouver chez moi. ^^
Avec plaisir, bisous :)

Aaliz 16/09/2012 19:28



Je t'en prie Emisa ! J'espère que tu trouveras ton bonheur mais je suis sûre que oui, la SF est pleine de surprises ! Tu feras peut-être même des trouvailles qui m'intéresseront ! (je vais te
suivre de près héhé ^^)


Bisous !


 



stellade 14/09/2012 21:02

Un coup de coeur!!! Je suis contente pour toi et cela me motive bien.
Un grand merci sincère.

Aaliz 14/09/2012 23:51



C'est moi qui te remercie Stellade ! J'espère que ta situation s'apaisera et que tu pourras savourer ce livre autant que moi ! Bises !



Emisa 09/09/2012 22:55

Tiens, tu me ferais presque peur en disant que c'est LE meilleur SF que tu as lu.. Je ne suis plus sûre du coup de vouloir en lire d'autres ! ^^
En tout cas, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis, sauf pour le début qui m'a surprise mais pas gênée pour autant.

A bientôt, bises :)

Aaliz 10/09/2012 01:50



Il y a beaucoup de sous-genres en SF, c'est très varié et il y a aussi de grandes différences entre les époques. Par exemple, moi je préfère la SF des années 50 à 70. D'autres préfèrent la SF
actuelle. C'est une question de goût et de génération peut-être. Les problématiques et les thèmes abordés ne sont pas les mêmes. ça peut expliquer pourquoi tu as été moins enthousiaste que ton
papa. Mais il ne faut pas que tu t'arrêtes à ce livre-ci, il faut en lire plusieurs et tu finiras par identifier tes propres goûts. 


Merci pour ton passage par ici 


A bientôt, bisous !



Aline 08/09/2012 17:36

J'aime bien ton billet. Le côté humoristique du roman m'intéresse beaucoup.
Je l'ajoute sur ma LAL.

Aline 08/09/2012 14:44

Il a l'air intéressant, surtout s'il y a quelques passages humoristiques. Et en tout cas, le sujet traité semble très original.
J'en prends note. ;-)

Aaliz 08/09/2012 23:06



Oui c'est un livre très intelligent, drôle et qui porte un message. En plus, les descriptions sont vraiment magiques, on est transporté dans un autre monde. C'est vraiment un des meilleurs, si ce
n'est LE meilleur roman SF que j'ai lu.



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :