Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 09:43

IMM

 

Le revoici, le revoilà, le IMM, rendez-vous qui fait le point sur les acquisitions livresques de la semaine. Mouah ah ah vous avez dit semaine ? Le dernier IMM remonte à fin novembre ... hum ... il y a comme du relâchement dans l'air.

En fait, mes acquisitions sont tellement irrégulières que j'avais fini par "oublier" ce rendez-vous.

 

Du coup, voilà, plein de nouveaux livres d'un coup ! Ouch ! J'ai bien nourri ma PAL.

 

Donc voici mes dernières acquisitions :

 

DSC01642

 

 

- Un roman américain de Stephen L.Carter reçu en partenariat avec Livraddict et les Editions Robert Laffont (ma chronique en cliquant sur le titre)

 

- Beyrouth Canicule de Djilali Bencheikh reçu également en partenariat mais avec Libfly et les Editions Elyzad

Années 70.

Palestiniens et Israéliens se livrent une guerre sans merci : prise d'otages de Munich, coups d'éclats de Septembre Noir... A Paris, Kamel, étudiant algérien idéaliste et bon vivant, s'engage auprès de compatriotes militant pour la démocratie en Algérie. Comme eux, il se sent solidaire de la cause palestinienne. Aussi, lorsque le charismatique chef du mouvement l'investit d'une mission secrète au Liban, se voit-il incapable de refuser.

Mais Kamel à Beyrouth, c'est un peu Candide au pays du Cèdre. La valise orange à double fond est bien trop voyante pour ne pas être repérée... Pris dans la tourmente d'un pays au bord de l'explosion, ballotté au gré de rencontres déconcertantes ou d'enjeux politiques qui le dépassent, Kamel vogue de galères en surprises. Quand la fiction se frotte à la réalité, les tribulations d'un Algérien à Beyrouth nous promènent dans les coulisses de l'Histoire.

 

- La Venise des Doges d'Amable de Fournoux reçu en partenariat avec News Book et les Editions Tallandier

En plus de mille ans d'Histoire, cent-vingt doges ont participé à la gloire de Venise. Si tous n'ont pas pesé du même poids sur les destinées de cette étrange République, quelques fortes personnalités l'ont menée au sommet de la civilisation. Contrairement à la légende, leur vie n'était pas des plus tranquilles. Quand meurt assassiné, en 1172, Vitale Il Michiel, trente-huit de ces princes ont déjà régné sur les lagunes mais dix-huit seulement sont morts dans leur lit ducal: cinq ont abdiqué, cinq ont été exilés ou déposés, trois bannis avec les yeux crevés, cinq proprement massacrés et deux sont morts au combat! Ce livre conte le destin extraordinaire des seize doges qui ont le plus marqué leur époque par leurs faits d'armes sur les champs de bataille, leur habileté politique, la distinction de leur esprit, la fermeté de leur foi ou, plus prosaïquement, leur ambition démesurée et leurs sombres complots. À travers ces hommes hors du commun, défile toute l'Histoire de la République du Lion avec, en arrière-plan, les bonnes fortunes, les conquêtes, le tourbillon des fêtes mais aussi les revers douloureux, les déroutes, les calamités naturelles. Protégée par ses lagunes, sans cesse en avance sur son temps, dotée d'un système politique jalousé mais jamais égalé, surdouée pour les arts, elle nous a laissé intact, grâce au génie de ses capitaines et de ses diplomates, son incomparable patrimoine.

 

- Les 3 tomes de la trilogie originelle du cycle Fondation d'Isaac Asimov ( chronique prévue pour le 31 mars)

En ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est dans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici trois siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...

 

- Noir Négoce d'Olivier Merle

Le 17 novembre 1777, à dix-huit ans, Jean-Baptiste Clertant, frais émoulu de l'Ecole d'hydrographie du Havre, embarque en qualité de second lieutenant sur le navire marchand l'Orion à destination de La Guadeloupe. Peu avant l'appareillage, le puissant armateur Dumoulin -- propriétaire du navire l'avertit que l'Orion effectuera un détour par l'Afrique pour se charger de bois d'ébène -. Jean- Baptiste Clertant ignore tout de ce trafic. En Afrique, puis au cours de la traversée vers les Antilles, il découvre l'horreur de l'ignoble commerce. Négrier malgré lui, pris au piège, Jean- Baptiste se désespère, jusqu'au jour ou un événement imprévu le décide à agir. Que peut-il tenter ? Jusqu'où sa révolte le conduira-t-elle ? Qui prendra le risque de l'aider ? A travers le terrifiant périple du navire négrier, Olivier Merle aborde la question de la responsabilité personnelle et de l'action individuelle qui se pose à tout individu plongé au coeur d'une tragédie humaine.

 

- Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes : j'en ai lu tellement de bien, à vérifier donc ... 

Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête...


- Le nom de la rose d'Umberto Eco : depuis le temps qu'il me fait de l'oeil !

Inutile de le présenter je pense ...

 

- La route de Cormac McCarthy: tous ces avis divergents ont aiguisé ma curiosité.

Pareil que ci-dessus ...


- Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal: conseillé par un ami, on verra bien ...

« À l'aube du second jour, quand soudain les buildings de Coca montent, perpendiculaires à la surface du fleuve, c'est un autre homme qui sort des bois, c'est un homme hors de lui, c'est un meurtrier en puissance. Le soleil se lève, il ricoche contre les façades de verre et d'acier, irise les nappes d'hydrocarbures moirées arc-en-ciel qui auréolent les eaux, et les plaques de métal taillées en triangle qui festonnent le bordé de la pirogue, rutilant dans la lumière, dessinent une mâchoire ouverte. »

Ce livre part d'une ambition à la fois simple et folle : raconter la construction d'un pont suspendu quelque part dans une Californie imaginaire à partir des destins croisés d'une dizaine d'hommes et femmes, tous employés du gigantesque chantier. Un roman-fleuve, « à l'américaine », qui brasse des sensations et des rêves, des paysages et des machines, des plans de carrière et des classes sociales, des corps de métiers et des corps tout court.

 

- Pétrole ! d'Upton Sinclair

Comme Emile Zola, Upton Sinclair n'a rien d'un styliste extasié : il peint large, vite, puissant, il emporte le lecteur et l'incite à s'insurger : Sinclair n'aurait pas renié l'acception utilitaire de son travail.

Pourtant Pétrole ! demeure un récit d'aventure. Tel Géant, livre qui fut lui aussi adapté au cinéma, ce roman se veut le roman du pétrole, volontiers scélérat, que Sinclair avait déjà affronté en manifestant contre les Rockefeller. On ne manquera pas d'être frappé, dans la première partie du livre, par la toute puissance de J. Arnold Ross, magnat de la génération fondatrice de l'industrie pétrolière américaine, et par la soumission parfaite de son fils Bunny.

Pourtant, le jeune homme s'affranchit de cette tutelle écrasante et finit par tracer sa propre voie, singulièrement différente de ce que dessinait l'exemple paternel. Sept cents pages d'idéalisme, empreintes de toutes les composantes du roman d'éducation : on sent qu'Upton Sinclair aspire à donner vie à la chimère de la littérature américaine de tout temps, the great American novel, le grand roman américain à l'échelle du pays-continent qui, une fois pour toutes, s'inscrira dans l'histoire littéraire.

 

 ampoule-idee-02.jpg D'Upton Sinclair, j'avais déjà lu La Jungle que je vous conseille fortement. Upton Sinclair était journaliste. Pour écrire son roman, il s'est lui-même immergé dans le monde ouvrier des abattoirs de Chicago du début du XXème siècle. Dans La Jungle, il décrit les conditions épouvantables dans lesquelles les familles d'immigrés étaient contraintes de vivre. Upton Sinclair dénonce également les abus et l'exploitation des grands industriels de l'époque. La Jungle a permis de révéler au public ces abus scandaleux.

J'ai donc vraiment hâte de me plonger dans Pétrole !

 

 

- Histoires vraies de Blaise Cendrars reçu en cadeau pour 2 Folio achetés

Je ne connais pas du tout cet auteur, ce sera une bonne occasion de le découvrir. Merci Folio !

 

- La théorie des cordes de Jose Carlos Somoza, un auteur que j'ai très envie de découvrir

Isolée sur un atoll de l'océan Indien, la fine fleur de la physique mondiale est en quête du Graal. Elle œuvre à un ambitieux projet fondé sur la théorie des cordes, qui permettrait d'ouvrir le temps. S'ils parviennent avec ravissement à contempler le passé de l'humanité - la crucifixion du Christ ou la terre à l'ère jurassique -, les scientifiques perçoivent rapidement que ce programme, financé par de mystérieux fonds privés, pourrait connaître des applications moins angéliques. Un drame conduit à la suspension immédiate des recherches, dispersant aux quatre vents les apprentis sorciers.

Dix ans plus tard, clans une université de Madrid, Elisa Rohledo déplie un journal pour étayer une thèse de physique théorique. Une fraction de seconde lui suffit à comprendre qu'elle est en danger de mort. Aux côtés d'un confrère, depuis toujours intrigué par la modestie des aspirations professionnelles de la séduisante physicienne au regard de son cursus académique, Elisa et ses anciens acolytes retournent aux origines de la tragédie, sur cet îlot où ils avaient profané le temps.

 

- Histoire de l'Algérie coloniale de Benjamin Stora : ce n'est plus un secret, vous savez que j'adore l'Algérie, donc voilà j'essaie d'en apprendre un peu plus sur ce pays qui me plaît tant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aaliz - dans In my mailbox
commenter cet article

commentaires

Misss-bouquins 05/02/2012 23:11

Yep Aaliz m'a entendu =). Heureuse de voir tes nouvelles acquisitions ! J'ai moi aussi fait un petit bilan ^^.
A bientôt.

Aaliz 05/02/2012 23:47



Oui tu as vu, je t'ai écoutée !  Je vais voir ton bilan de ce pas. Bises !



amaryllis 05/02/2012 19:21

De belles acquisitions ! J'espère recevoir Naissance d'un pont prochainement et j'ai aussi un Somoza dans ma PAL : La caverne des idées. Bonnes lectures.

Aaliz 05/02/2012 23:42



Ah ! La caverne des idées ! Il est dans ma wish-list 


Bonnes lectures à toi aussi.



Joanna 05/02/2012 18:02

De bien belles acquisitions! J'ai hâte de savoir ce que tu auras pensé de La route. Bisous

Marie 05/02/2012 17:13

Pour 2 mois, avec Noël dans l'intervalle, ça reste très raisonnable.
J'ai beaucoup aimé Le nom de la rose et le cycle de Fondation. La route est dans ma PAL.

Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :