Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 17:15

jane-eyre.jpg4ème de couverture :

 

Le destin dramatique de Charlotte Brontë transparaît dans l'histoire de son héroïne Jane Eyre, en rupture avec le puritanisme victorien de son époque.

Orpheline maltraitée, sans fortune et sans beauté, Jane entre comme gouvernante au manoir de Thornfield, pour s'éprendre du ténébreux Rochester, le maître des lieux. Entraînés par une passion sensuelle et une égale exigence morale, ils envisagent bientôt le mariage. Mais une présence mystérieuse hante ce domaine perdu entre landes et bruyères. Qui est cette femme, cette « folle » recluse dans une mansarde de Thornfield, qui menace leur union ?

En plein XIXe siècle, dans l'Angleterre victorienne qui voit s'éteindre les sombres lumières du roman gothique et s'étioler les vapeurs du spleen romantique, Charlotte Brontë incarne l'audacieux combat des femmes prêtes à se battre pour leur indépendance et leur liberté.

 

Mon avis (riche en spoiler donc attention !) :

 

Il est mitigé, partagé en deux car autant j’ai adoré la première moitié, autant j’ai détesté la seconde. Je m’explique :

Toute la première partie du roman consacrée à l’enfance de Jane m’a beaucoup plu. J’ai adoré voir cette enfant se rebeller contre son ignoble tante, j’ai adoré la voir tenir bon au pensionnat de Lowood. Et puis à partir de son arrivée à Thornfield, ça ne va plus. Je n’ai pas été touchée par cette histoire d’amour entre Jane et Rochester. J’ai trouvé les débordements d’affection de Rochester à la limite du ridicule et, à l’inverse, Jane m’a paru beaucoup plus froide. Malgré ce que Charlotte Brontë pouvait écrire, je n’y ai pas cru. Et puis ensuite, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, la fuite de Jane. Comment peut-on délibérément quitter un homme qu’on aime et qui nous aime passionnément ? Tout ça pour une question de dignité ou d’honneur ?

Alors oui je sais, c’est à replacer dans le contexte et la mentalité de l’époque mais vraiment j’ai haï Jane d’avoir fait ça. Et le pire c’est qu’à aucun moment elle regrette d’avoir agi ainsi ! Elle a brisé un homme et elle ne se sent même pas coupable ! Il y a un passage vers la fin qui m’a franchement choquée où c’est limite si elle ne le traite pas de vieux débris, mais où est l’amour là-dedans ? Tout ce que Charlotte Brontë a pu ajouter de mièvrerie ensuite n’a pas effacé pour moi ce passage-là. Et personne ne lui en veut, personne ne lui reproche rien. Je pensais que les domestiques allaient l’accueillir froidement mais non … rien ! Pour moi, c’est incompréhensible !

Bon et ensuite que de coïncidences ! Jane recueillie comme par hasard par ses cousins … Et le coup de l’oncle, je l’avais vu venir bien longtemps avant. Le comble lorsque Charlotte Brontë estime nécessaire d’expliquer le tout à son « Lecteur » parce que oui le lecteur est un demeuré il n’avait pas compris tout seul !

Autre chose qui m’a choquée : l’attitude de Rochester à l’égard de sa première femme. Elle est folle d’accord mais c’est une maladie, elle n’y est pour rien la pauvre femme ! Cela illustre bien la place qui était accordée aux aliénés mentaux au XIXème siècle !

Quant au personnage de Saint-John, en voilà un qui m’a laissée perplexe. Tout comme Jane je n’ai pas compris son obstination à vouloir se marier surtout s’il n’était pas amoureux et que le mariage n’était vraiment pas indispensable.

Donc voilà, c’est dommage car j’avais bien aimé le fait que ce roman se situe à la frontière entre le gothique et le romantique. Les éléments fantastiques qu’on y trouve donnent du piment au récit sans être trop farfelus. L’atmosphère de mystère créée autour de Grace Poole et de Berthe Mason est intelligemment travaillée.

Mais sinon, je suis complètement passée à côté de ce roman. J’avais adoré Les Hauts de Hurlevent que j’avais trouvé extrêmement fort et juste au niveau du rendu des sentiments et des émotions mais ça n’a pas du tout été le cas ici.

Je note quand même que j’ai été agréablement surprise par le ton et le style légers de Charlotte Brontë, ce qui étonne toujours quand on lit un classique.

Je remercie Arcaalea d’avoir organisé cette LC et de m’avoir permis de combler une lacune de ma culture littéraire.

 

Ici les avis de : Arcaalea , Mia , Frankie , Platinegirl , Caya , StupidGrin

 

classique

 

 

 

Et en même temps, un livre de moins à lire pour mon baby-challenge classique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alison Mossharty 12/01/2012 22:28

je comprends mieux ton avis maintenant Aaliz, c'est vrai que les romans se font l'echos, parfois, de certaines périodes de nos vies. Mais inversons le problème, si Jane était resté avec Rochester
auraient ils été heureux ? L'amour aurait il suffit face aux contraintes de la société ? Je pense que ce qu'à voulu faire passer Bronté (n'oublions pas que ce livre fait aussi référence à une
partie de sa propre vie sentimentale) c'est que ne pas respecter certaines normes de la société (qui existaient à l'époque j'entends) pouvait conduire à être malheureux. Que parfois ce respect des
normes permettait après d'avoir un bonheur durable (ce qu'elle n'a pas eu). On ne peut pas transposer cette histoire à notre période, se serait compliqué car les normes ont changé, la société n'est
plus régie par les mêmes règles quoique parfois on n'en doute un peu =) Mais je trouve ton avis très constructif (ça m'a fait réflechir !!)

Arcaalea 12/01/2012 21:20

Tu veux dire que tu lui avais mentis, que tu l'avais trahis, et que même s'il t'aimait et que tu l'aimais, il t'a quitté ? Je l'ai vécu aussi, mais dans le sens de Jane. J'ai vécu ce que cela fait
quand celui qu'on aime nous ment, quand la personne dans laquelle on a mit toutes ses espérances et en qui on a confiance nous trahit. Même si on l'aime encore, comment réussir à regarder l'autre
en face et à lui pardonner alors qu'il nous a fait du mal ? Je ne juge ni Jane, ni Rochester (en clair, ni moi, ni mon ex, qui d'ailleurs aujourd'hui est mon meilleur ami) mais ce sont des choses
dures à vivre et chacun fait il peut pour être heureux. Quand la trahison de l'autre est trop dure à supporter, que peut-on faire d'autre à part partir ? Je ne sais pas, vraiment...

Aaliz 12/01/2012 22:40



Non dans mon cas ce n'est pas une question de trahison ou de mensonge, je te raconte par MP sur Livraddict parce que ça devient trop personnel pour être exposé sur un blog :)



StupidGRIN 12/01/2012 20:53

Dommage que tu n'ai pas autant apprécié, la lecture a du etre laborieuse alors! (je dis ca parce moi qui ait apprecié, j'ai quand même été très soulager d'en avoir enfin fini lol ^^).
Oui comme toi j'ai trouvé certains elements clichés et tiré par les cheveux, le fait qu'elle trouve ses cousins comme ça, plouf, par magie, ou alors le fait qu'elle quitte Rochester qui l'aime et
qu'elle aime.
Heureusement que tout est bine qui fini bien lol ^^
@ une prochain LC ;)

Aaliz 12/01/2012 23:06



Oui en effet ! J'ai été soulagée de l'avoir fini ! lol


Et oui, elle a eu de la chance que ça se termine bien, c'est l'avantage du roman car dans la vraie vie c'est pas toujours le cas ...


A bientôt 



Arcaalea 12/01/2012 12:01

Ouahou tu as des propos durs !!! Mais je suis quand même d'accord avec toi pour pas mal de choses. J'ai trouvé en effet Jane très froide par rapport à Rochester, que j'ai trouvé un peu trop
démonstratif. Par contre, une chose quand même où je ne suis pas d'accord, Jane est parti alors qu'il l'aimait et elle aussi, ok. Mais il lui a quand même menti ! Il allait l'épouser sans qu'elle
ne sache rien de son passé, ils allaient consommer un mariage non valable. Il l'aurait brisé si cela s'était su. Bref, il n'a pas été correct à ce niveau-là. Bien sur, au jour d'aujourd'hui, vivre
d'amour sans épouser l'autre n'est pas un problème. Mais pour l'époque, Jane ne pouvait pas, c'était impensable ! Elle ne l'a pas fait dans le but de lui faire du mal mais dans le but de vivre
selon ses principes et j'aime cela (même si ses principes ne sont pas du tout les miens...).
Mais sinon, comme toi j'ai largement préféré la première partie et c'est durant la second partie du bouquin que ma lecture s'avéra un peu plus ardue et longue...
Ce fut un plaisir d'organisation cette LC :) A la prochaine j'espère :)

Aaliz 12/01/2012 15:47



Je n'aime pas parler de ma vie privée sur la toile en général mais pour être claire, ce que Jane a fait à Rochester, un homme me l'a fait à moi. Et jamais, jamais je ne pourrai comprendre qu'on
fasse souffrir volontairement un être humain au nom de soi-disant principes qu'ils soient religieux ou non.


J'ai toujours fait passer le coeur et les sentiments avant la raison et les principes. Peut-être ai-je tort, je n'en sais rien.



Alison Mossharty 11/01/2012 19:14

Je pense qu'il faut bien comprendre l'époque pour comprendre et aimer ce roman. Le contexte influe tellement sur les décisions des personnages !

Aaliz 11/01/2012 21:50



Oui mais là quand même Jane n'avait pas un sou et n'avait aucune famille donc aucun souci à se faire au sujet des "convenances" surtout que Edouard lui avait bien dit que de son côté à lui il se
moquait bien du qu'en dira-t-on.


Et puis je crois sincèrement que, quelque soit le contexte et les moeurs en usage, quand on aime sincèrement une personne, on est prêt à tout pour elle. Encore aujourd'hui, des jeunes filles sont
reniées par leur famille parce qu'elles ont refusé le mariage qu'on voulait leur imposer.


Et la conduite de Jane m'étonne d'autant plus que sa propre mère a été reniée par sa famille pour avoir épousé son père qui était sans le sou. Mais elle l'a fait quand même.


Enfin bref ...



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :