Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 16:46

marai4ème de couverture :

 

Dans une petite ville de la province hongroise, un respectable professeur de latin mène une vie terne et solitaire, dénuée de surprises. Lorsqu’il entreprend de tenir son journal, pour « faire passer le temps », cette apparente tranquillité vole en éclats. Au fur et à mesure qu’il couche sur le papier les menus faits et gestes de ses journées, des bribes de souvenirs d’enfance lui reviennent, la glace qui recouvrait ses émotions se craquelle, et sa propre vérité surgit enfin. Cette fêlure en annonce une autre, qui va faire basculer sa vie : une passion amoureuse, violente, ravageuse… Ce premier roman de Sándor Márai impose d’emblée le talent magistral du grand auteur des Braises.

 

Mon avis :

 

Se plonger dans Le premier amour, c’est partir à la découverte d’un homme à travers son journal. On y côtoie toutes ses pensées des plus nobles aux plus immorales. La forme du journal intime est un procédé souvent utilisé en littérature mais là où Sándor Márai se démarque c’est qu’on a vraiment la sensation de lire un vrai journal intime et non pas une fiction. Les passages où le narrateur se répète, se contredit, sont tellement criants de vérité que ça n’a fait qu’accentuer mes émotions lors de ma lecture.

Il m’a troublée, m’a rendue perplexe, m’a émue, m’a fait de la peine, m’a choquée, m’a  horrifiée. Je ne savais plus quoi penser de lui, je le sentais parfois à la limite de la folie et pourtant certains détails m’ont rappelé des évènements et des sensations vécus personnellement et ça n’en est que plus troublant encore.

Ce roman est celui de la solitude d’un homme, un homme qui va chercher et réfléchir à comment en finir avec cette solitude qui lui pèse. C’est aussi l’histoire d’un homme qui réalise peu à peu qu’il est passé à côté de sa vie. Mais il n’est peut-être pas trop tard ?

 

« Il existe au monde des malheurs et des bonheurs à côté desquels tout ce qui peut m'arriver, chaque événement, du plus horrible au plus heureux, produit le même effet qu'une mouche qui se décolle et tombe d'une fenêtre à l'automne. C'est à dire rien. Je ne suis personne. »

 

Je ne sais pas quoi dire de plus, je trouve que concernant l’histoire, la 4ème de couverture en dit assez sans en dire trop, je voudrais donc que ceux qui me lisent s’en contentent comme je m’en suis contentée et qu’ils puissent découvrir ce roman de la même façon que je l’ai découvert.

Je l’ai trouvé très actuel par les thèmes qu’il évoque, je me dis que finalement l’être humain a toujours été confronté aux mêmes questions existentielles quelle que soit l’époque.

 

« Quand on lit attentivement un quotidien, on a l’impression que la vie sur terre n’est qu’une série de catastrophes injustes[…] On ne parle que de souffrance, et qui plus est, d’innocents qui souffrent. Lire de fond en comble les nouvelles du jour de temps en temps est très intéressant. Ça m’a calmé parce que je me suis dit que je fais partie de la communauté des hommes, puisqu’ils souffrent tous et que moi aussi, je souffre. »

 

J’ai beaucoup pensé au Loup des steppes de Herman Hesse. Mais si le thème principal reste sensiblement le même, le traitement et l’approche sont complètement différents. Le loup des steppes est plus philosophique, Harry se met de lui-même à l’écart du monde parce qu’il n’en partage pas les valeurs, il le rejette délibérément. A l’inverse, dans Le premier amour, j’ai eu plus l’impression d’une solitude subie. J’ai senti Gaspard parfois très imbu de sa personne et j’attribuais sa solitude à ce trait de caractère, il ne trouve personne assez bien pour lui. Mais dix lignes après, il fait montre d’une telle compassion envers autrui que mes théories en sont réduites à néant.

 

Bref cette lecture m’a désorientée et m’a beaucoup touchée en même temps. Je suis ravie d’avoir découvert ce grand auteur de talent et je poursuivrai sans aucun doute ma découverte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ellcrys 28/05/2012 15:41

C'est un auteur que je souhaite découvrir depuis un moment et, ton avis m'intrigue encore plus. J'espère que je serais sous le charme.

Aaliz 29/05/2012 12:46



Je ne peux pas encore me faire une opinion définitive sur cet auteur mais en tout cas ce roman m'a donné envie d'en lire plus.



Marie 27/05/2012 20:38

Je te sens aussi perplexe que je l'ai été à la lecture de un chien de saison!
Depuis un autre de lui a rejoint ma PAL, Braises, justement, je crois. Je verrai si j'arrive à me faire une opinion plus précise.
J'ai lu La porte et trouvé que c'était un beau roman.

Aaliz 29/05/2012 12:48



Oui, en effet, cette chronique a été pénible à écrire, à croire que ce roman m'a coupé le sifflet ! Et tout comme toi, j'attends d'en lire un autre pour me faire une opinion.



BenoitD67 25/05/2012 17:25

Coucou Aaliz,
encore un auteur à découvrir; que tout cela est tentant!
Ma collègue est hongroise et m'a conseillé quelques romans à lire absolument:
Sandor Marai : Les Braises - Paix à l’Ithaque - Métamorphoses d'un mariage
Magda Szabo : La porte - L’Instant - La Rue Katalin
Antal Szerb : La légende de Pendragon - Voyage au clair de lune
Je ne les ai pas (encore) lu et je ne sais pas s'ils sont facile à trouver ou emprunter à la bibliothèque...
Bises à toi.

Aaliz 25/05/2012 17:47



Coucou Benoit !


Merci beaucoup pour les conseils ! (et merci à ta collègue aussi )


Pour Marai, tous ceux que tu cites sont à ma bibliothèque, j'avais repéré Métamorphoses d'un mariage qui me tentait bien.


J'avais repéré aussi La porte de Magda Szabo, je ne connais pas les autres titres.


Je ne connais pas non plus Antal Szerb mais rien que les titres que tu donnes me donnent envie ! Mais malheureusement, ma bibliothèque ne les a pas je chercherai en librairie ou sinon sur internet.


Bises !



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :