Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 19:07

le-soleil-des-scorta.gifIl fallait bien que je fasse un jour enfin la connaissance de Laurent Gaudé dont je voyais le nom apparaître un peu partout suivi de qualificatifs élogieux, et pourquoi pas avec Le soleil des Scorta, celui de ses romans apparemment le plus plébiscité, un prix Goncourt qui semble, aux dires des lecteurs, amplement mérité, une fois n’est pas coutume.

 

Comme beaucoup, j’ai apprécié ma lecture mais je n’irai pas jusqu’au coup de cœur ni même jusqu’à crier au génie.

Le soleil des Scorta est un bon roman qui se lit bien et vite, qui n’ennuie pas, qui est très bien écrit mais j’ai trouvé qu’il lui manquait un petit brin d’originalité pour être totalement conquise.

Je m’attendais en fait à une véritable saga familiale mais le roman ne se déroule que sur quatre générations dont les deux premières sont largement survolées (1/5ème du roman seulement). En fait, il s’agit surtout de l’histoire de deux frères et d’une sœur qui doivent se débrouiller dans la vie car leur fortuné père les a privés de tout héritage. Décision que je n’ai absolument pas comprise ! Le père prend uniquement des dispositions afin que ses descendants, si miséreux qu’ils soient, puissent être enterrés avec faste. En lisant ça, je m’attendais à ce que cette idée soit exploitée sur plusieurs générations mais pas du tout …

Finalement, j’ai préféré ce 5ème du roman consacré à Luciano et Rocco. Le récit partait bien avec cette histoire de vengeance mais finalement là aussi j’ai été déçue, je m’attendais à ce que ce soit beaucoup plus développé et j’imaginais quelque chose de plus dramatique.

 

Je reconnais que Laurent Gaudé a su retranscrire à merveille l’atmosphère de l’époque et du lieu. On ressentait vraiment la chaleur, le soleil, l’aridité et la sécheresse de la terre, c’est comme si on y était. La scène du repas en famille est merveilleuse en sensations, de quoi donner envie de se précipiter dans un restaurant italien.

Il y a aussi de très belles scènes pleine de poésie comme celle relatant le dernier voyage en mer de Donatello, passage que j’ai trouvé magnifique.

J’ai apprécié aussi cette belle leçon sur la vie, que finalement on peut être heureux à simplement se contenter de bons moments passés avec ceux qu’on aime, peu importent les difficultés. Mais j’ai trouvé que ça sentait un peu trop le renoncement et le pessimisme, surtout à travers la frustration d’Elia qui se sent prisonnier d’une vie de labeur qu’il n’a pas choisie. Elia s’est soumis à la loi du clan et des liens du sang. Laurent Gaudé a très bien su illustré cette mentalité propre aux pays méditerranéens qui attachent énormément d’importance à la famille. Il suggère aussi l’évolution de cette mentalité à travers le départ à l’université d’Anna et montre l’ouverture progressive de ce petit village à travers le tourisme.

 

Un très beau roman donc mais qui, dans le genre de la saga familiale, reste quand même très loin d’un Cent ans de solitude.

 

Lecture faite en commun avec Linette.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

licorne 03/06/2013 20:52

je te remercie de ton commentaire sur mon blog ;), cela m'a intrigué d'en savoir plus sur le tien ! Nous avons eu le même ressenti, et j'en suis un peu soulagée car franchement les éloges sont
tellement dithyrambiques... et je n'ai pas été complétement convaincue moi non plus !

Loesha 23/03/2013 19:25

J'avais assez apprécié l'ambiance de ce roman, un peu surréaliste parfois... mais effectivement je n'irai pas à dire que c'est le roman du siècle !
Perso j'avais adoré la scène du repas au bord de la mer... rien que ça me donne envie voyager en Italie :p

Aaliz 28/03/2013 16:52



Oui c'est vrai que décrire l'atmosphère, Gaudé a fait fort. Mais malheureusement je n'en retiens que ça justement et c'est pas assez 



Lilly 20/03/2013 12:16

Tu sous-entends là qu'il faut que je lise "100 ans de solitude" pour pouvoir comparer. Car j'"ai vraiment beaucoup aimé "le soleil..." Bon d'accord, je glisserai cette lecture dans mon planning
surchargé. Merci tentatrice. ^^

Aaliz 28/03/2013 16:51



Hihi, Cent ans de solitude est un vrai chef d'oeuvre, instructif, original, il sort vraiment du lot. Le Gaudé est, lui, bien trop banal finalement pour que j'en garde un souvenir
impérissable.



eimelle 19/03/2013 13:02

depuis longtemps dans ma liste à lire, il faudrait vraiment que je me décide!

Aaliz 28/03/2013 16:49



Curieuse de savoir ce que tu vas en penser, si tu vas tomber dans la gaudémania comme beaucoup ou si tu seras plus sceptique comme moi et Linette l'avons été.



claudialucia 17/03/2013 22:04

C'est mon roman préféré de Gaudé. Il décrit une mentalité tellement différente de la nôtre et comme tu le dis très bien il a l'art de nous faire sentir la nature, le soleil brûlant, la terre
aride..
Je ne le comparerai pas à Isabel Allende , ce sont deux écrivains différents mais si tu n'as pas lu cette dernière, fais-le! Ces romans sont surprenants! Je pense à La maison des esprits...

Aaliz 28/03/2013 16:48



Ah bah décidément, on ne cesse de me conseiller cette fameuse Maison aux esprits. Je meurs d'envie de le lire maintenant !


Quant à Gaudé, je suis curieuse de lire ses autres titres. Celui-ci ne m'a pas totalement convaincue mais j'espère que ses autres romans le feront.



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :