Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 19:43

cavaliers.jpgParticiper au bouzkachi royal de Kaboul, chevaucher à travers les hauts sommets et les vallées de l’Hindou-Kouch, parcourir les allées du bazar et rester bouche-bée devant les gigantesques statues de Bouddha à Bamiyan, croiser la longue caravane des nomades Pachtous, se régaler les yeux du jeu de miroir des 5 lacs de Band-Y-Amir, courir au grand galop cheveux au vent à travers les steppes du Nord de l’Afghanistan, vivre une incroyable aventure humaine où se combattent fierté, honneur, cupidité, voilà ce qui vous attend à la lecture du magnifique roman Les cavaliers de Joseph Kessel.

 

Ouroz, fils du grand tchopendoz Toursène à la renommée sans égale, veut marcher sur les traces de son père. Accompagné de Jehol le plus beau et le plus fort étalon de toute la région, Ouroz participe à un événement unique dans l’histoire de l’Afghanistan : le premier bouzkachi royal se tenant à Kaboul devant le roi lui-même.

 

Plus qu’à un simple jeu, c’est à un combat contre lui-même qu’Ouroz doit se livrer, une lutte contre son appétit de gloire, une lutte contre le déshonneur. Son orgueil, cette tenace volonté de se surpasser et de prouver sa valeur vont le conduire très loin, par un long et périlleux voyage à travers le pays, repoussant davantage ses propres limites physiques et morales.

 

Ouroz a un caractère très dur mais j’ai l’impression que c’est une caractéristique propre aux hommes des steppes. En tant que lecteur, tantôt on l’admire et l’encourage, tantôt on le hait et on le méprise. Son comportement parfois abject et égoïste va même corrompre la plus charitable et dévouée des âmes.

 

De son côté, le grand Toursène effectue un même itinéraire intérieur. Son honneur et sa dignité lui font mal accepter sa vieillesse et le fait que son fils puisse le remplacer.

 

Les cavaliers, c’est aussi un beau roman sur la relation d’un père à son fils, le premier jalousant le second, le second cherchant à surpasser le premier. Il faudra les sages conseils de Guardi-Guedj L’Aïeul de Tout Le Monde pour les guider sur la bonne voie.

 

Mais le véritable héros de cette incroyable épopée reste Jehol, le courageux et vaillant étalon qui prouvera à plusieurs reprises à quel point il concentre à lui seul bien plus de qualités humaines que tous les personnages du livre réunis.

 

Bref, j’ai adoré ce roman, je suis complètement envoûtée et emportée par ce souffle épique d’une force incroyable. Les descriptions sont grandioses servies par une plume magnifique et poétique. Joseph Kessel immerge complètement son lecteur dans l’ambiance par des détails sur les coutumes, traditions, légendes, superstitions, sur la culture, la cuisine, le mode de vie afghans. Il nous en décrit toute la richesse, la diversité, toute la subtilité.

Il dépeint ses personnages avec force, nous livre leurs introspections, leurs plus profondes pensées, leurs hésitations, leur rage. Le lecteur se laisse emporter, se fait berner par l’un, par l’autre, assiste médusé à certains revirements.

A aucun instant, on ne s’ennuie, on tourne les pages avec avidité poursuivant notre propre quête avec autant de frénésie qu’Ouroz nous entraîne dans sa folie.

 

C’est à coup sûr le plus beau voyage littéraire qu’il m’ait été donné de faire jusqu’à ce jour. Un roman dépaysant et grandiose à lire sans attendre !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Havane 31 03/05/2015 15:12

Personnellement, j'ai eu ce livre à lire en classe et, euh, comment dire ça poliment ? Disons simplement qu'il n'était pas captivant. Lisible, mais pas captivant.
L'histoire -enfin, "l'histoire"... c'est juste un mec qui part à cheval dans les montagnes- n'est pas franchement folichonne. Quant à Ouroz, je ne crois pas l'avoir encouragé une seule fois. Admiré... bof, oui, certes. Après tout, il monte à cheval avec une fracture ouverte à la jambe et ne s'affole pas de voir sa jambe se gangréner. M'enfin, pour moi, ça se rapproche plus de la folie qu'autre chose. Ce gars est complètement marbré.

Salvadorali 03/07/2013 21:24

bravo d'avoir franchi le pas de FB vers la blogsphère !
bravo également pour ce billet qui m'a replongé dans mes souvenirs de ce roman, j'avais quinze ans, entrepris comme un voyage sur un conseil de lecture de ma mère, ce fut une aventure exaltante et
jubilatoire, moi aussi j'avais tourné les pages avec avidité au point que je m'étais plongé aussitôt après, histoire d'amortir le décrochage, dans "Fortune Carrée" l'autre chef d'oeuvre de Kessel
dans le genre où les animaux s'avèrent encore plus héroïques que les humains ;-)
encouragements pour ton blog ta passion de la lecture et ton goût pour le plaisir partagé. de mon point de vue d'éditeur, je suis comblé !

Aaliz 06/07/2013 12:18



Merci beaucoup pour ce commentaire très encourageant, ça fait vraiment plaisir !


Je viens de commander "Fortune Carrée" et j'ai hâte d'y retrouver les sensations connues lors de ma lecture des "Cavaliers".



claudialucia 23/05/2013 00:00

Tu as raison, un livre envoûtant! Je l'ai lu il y a si longtemps qu'il ne me reste que le souvenir d'un grand plaisir de lecture. Ton billet me permet de le retrouver et me donne envie de le
relire!

Ameni 22/05/2013 11:12

Non, je n'ai pas vu La passe du diable, j'ignorais que Kessel avait écrit un scénario ! Je me mets ce titre de côté, merci ;)

jerome 22/05/2013 07:08

Grandiose, c'est pas rien comme adjectif pour qualifier un roman ! Jamais lu Kessel mais si je dois m'y mettre un jour, je commencerais avec ce titre-là.

Aaliz 22/05/2013 10:06



Eh oui ! Quand je suis aussi enthousiaste, je sors les grands mots  Mais celui-ci le mérite vraiment. Il comporte
tout ce que j'aime dans un roman et je n'ai aucun reproche à lui faire. 


Et je t'encourage très fortementà t'y mettre ! 



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :