Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 12:19

hosseini.jpg

 

On suit Amir, fils d’un homme d’affaires aisé de Kaboul. Amir est assez introverti, son principal compagnon de jeu est Hassan, le fils du domestique. Mais Hassan est issu du peuple hazara haï par les pachtounes qui ont tout fait pour purger le pays de cette ethnie. Du fait de sa condition, Hassan est analphabète et Amir profite de sa position de force dans ses rapports avec le petit garçon. Il faut dire que le père d’Amir semble éprouver plus d’affection pour Hassan que pour son propre fils. Afin d’obtenir l’estime et l’amour de son père, Amir va jusqu’à commettre un acte honteux qui le hantera toute sa vie jusqu’à ce que, une fois adulte et exilé en Amérique, l’occasion lui soit donnée de se racheter. Amir retourne en Afghanistan et constate l’effroyable métamorphose qu’a subie son pays d’origine à présent sous la coupe des talibans.

 

Quel magnifique roman ! Certes, le style est assez simple mais l’histoire qu’il raconte est tellement émouvante que j’en ai pleuré. Il retrace particulièrement bien l’histoire contemporaine de l’Afghanistan et offre le point de vue d’un afghan ayant vécu les évènements. C’est particulièrement intéressant et bouleversant.

 

kabul-1970_223_l2.jpg

Kaboul en 1970

 

C’est aussi un joli conte avec pour thème principal le rachat de ses fautes mais aussi la culpabilité et les rapports père-fils.

J’avais très peur au début d’avoir affaire à un énième pamphlet anti-islam mais pas du tout. L’auteur a su rester objectif et a su traiter de la progressive évolution de Amir sur le chemin de la Foi sans écarter d’autres points de vue comme l’illustre la figure du père de Amir. Il a également montré que les talibans n’étaient que des hypocrites qui, sous couvert de l’islam, ne recherchaient que le pouvoir.

On apprend donc beaucoup sur l’Afghanistan, comment les évènements tragiques que ce pays a connu ont été vécus, mais aussi sur les mœurs et les traditions des afghans.

 

J’ai aussi visionné l’adaptation ciné et je me suis alors rendue compte à quel point Khaled Hosseini avait bien construit ses personnages et son intrigue. En utilisant la première personne du singulier, il nous fait partager les pensées de Amir. Et c’est ce qui fait cruellement défaut au film, on a souvent l’impression de passer du coq à l’âne et qu’il manque des informations  en particulier au sujet des relations entre Amir et Hassan et entre Amir et son père.

 

amir-et-hassan.jpg

 

L’évolution de la psychologie des personnages est bien plus visible et détaillée dans le livre. C’est un roman très bien maîtrisé de bout en bout, une petite merveille.

Je suis donc enchantée par ma lecture et je prévois très bientôt de lire Mille soleils splendides qu’on m’a beaucoup vanté.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agnès 04/11/2013 16:43

Un roman particulièrement émouvant. Et Mille soleils splendides devrait te plaire aussi.

Aaliz 05/11/2013 14:09



Je pense aussi, j'espère le lire très bientôt.



Ameni 02/11/2013 10:53

Une fois de plus, tu donnes très envie de lire ;)
Je ne connais que le titre, mais je dois confondre avec Les hirondelles de Kaboul (que je dois lire aussi). L'Afghanistan semble attirer les bons romans, même si je n'ai en mémoire que l'excellent
Les Cavaliers.

Aaliz 02/11/2013 23:34



Les hirondelles c'est Yasmina Khadra je crois. Mais pour Les cerfs-colants, n'hésite pas, il est vraiment très beau.


Ah oui Les cavaliers ... quelle merveille avec ses descriptions de paysages grandioses ! C'est ce qui manque dans Les cerfs-volants, il n'y a pas vraiment de description de paysages, c'est un
livre plus tourné vers l'histoire que la géographie du pays.



stellade 01/11/2013 14:46

Un roman qui m'a aussi beaucoup bouleversé.
Un très bel article.
Bonne lecture pour "Mille soleils splendides"... Encore plus bouleversant mais si riche.

Aaliz 02/11/2013 09:57



Merci ma Stellade  J'ai vraiment hâte de lire Mille soleils splendides, je me demande si je vais le
préférer aux cerfs-volants.



mesetageresenfranglais 01/11/2013 14:27

voila un livre qui fait parler de lui sur la blogosphere. On me l'avait conseille il y a quelques annees deja sans que je me decide(et je sais aussi qu'il fait pleurer oui). Mais ton article me
pousse encore un peu plus. Allez, prochaine fois que je le vois en charity shop, je le prends. Oui le deuxieme est la reponse fille c'est ca?C'est que j'ai cru comprendre.

Aaliz 02/11/2013 09:56



C'est ce que j'ai compris aussi en lisant quelques billets par ci par là. Le deuxième met des femmes en scène, j'ai vraiment hâte de voir ce que ça donne et si je vais le préférer au premier ou
pas. Dèjà la barre est haute avec le premier, ça aiguise vraiment ma curiosité.



nymou 01/11/2013 13:14

Contente de te retrouver:-)
Il est bien sagement assis sur une de mes étagères, je redoute sa lecture encore et toujours, je sais que ça doit crever le coeur :-( je ne pleure jamais en lisant un livre (il y a eu une unique
fois) et sentir la sensibilité de part tes mots et le fait qu'il t'ait remué au point d'en pleurer me fait encore plus peur.

Aaliz 02/11/2013 09:53



Non il ne faut pas que tu aies peur et que tu hésites à le lire à cause de ça. Je suis quelqu'un de facilement émotif et j'ai la larme facile donc il est possible que ça ne te fasse pas pleurer.
Mais lis-le car c'est vraiment un très beau roman ! 



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :