Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 10:00

ubikSynopsis :

 

La publicité des organismes de protection anti-psi proclame : « Défendez votre intimité. Est-ce qu'un étranger n'est pas à l'affût de vos pensées ? Êtes-vous vraiment seul ? Cela concerne les télépathes mais aussi les précognitifs. Vos actes sont-ils prédits par quelqu'un que vous n'avez jamais rencontré ? Mettez fin à votre anxiété ; contactez le plus proche organisme de protection... » C'est dans cet univers que Glen Runciter vit et meurt. Mais meurt-il vraiment ? Le temps s'en va en lambeaux. Une bouffée de 1939 dérive en 1992. Et par les trous du décor se glissent les messages d'Ubik. Ubik qui est partout, Ubik qui est tout. Mais qui est Ubik ?

 

Mon avis :

 

On connaît surtout  Philip K.Dick de nom et notamment à travers les adaptations cinématographiques de ses œuvres comme Blade Runner ou Minority Report mais Ubik était ma première rencontre avec cet auteur.

Grâce à la lecture commune organisée par Lise en mémoire de ElJc grand amateur de science-fiction, j’ai pu découvrir ce  grand classique du genre SF. Et je ne suis pas déçue du voyage !

 

Avec ce roman, on se retrouve plongés dans un tout autre univers. Certains lecteurs considèrent ce roman comme dépassé. Effectivement, l’action se situe initialement en 1992. Pour nous il s’agit bien sûr du passé mais lors de l’écriture, 1992 était le futur et c’est amusant de voir comment Dick l’imaginait. On y voit des voitures volantes, des portes et des frigos qui parlent et réclament de l’argent pour fonctionner, on y voit l’homme ayant colonisé la lune et Mars…et puis, suite à une étrange mission sur la lune qui tourne mal, voilà Joe Chip et ses acolytes témoins d’étranges phénomènes de régression dans le temps. Peu à peu, 1992 et son décor moderne et futuriste laissent la place à celui de 1939. Plus gênant encore, les collègues de Joe meurent un par un transformés en momies.

Joe et ses compagnons seraient apparemment morts mais maintenus en semi-vie, un état transitoire entre la vie et la mort qui permet de continuer à communiquer avec les vivants tout en évoluant dans un autre monde.

 

Tout m’a plu dans ce roman : une histoire originale avec un univers bien particulier, du suspense et ces curieux messages publicitaires en tête de chaque chapitre ventant les mérites d’ Ubik.

Je me suis vraiment demandée où Dick voulait m’emmener et peu à peu les éléments se mettent en place et on commence à comprendre ce qui se passe. Enfin … c’est ce que l’on croit …

J’ai été bluffée par ce roman, par son étrangeté, sa richesse et sa cohérence, par son côté absurde qui m’a rappelé l’univers de Boris Vian. D’ailleurs, le style aussi et la liberté de ton m’ont rappelé Boris Vian également.

Je me doutais bien que ma chronique ne serait pas à la hauteur de mon enthousiasme. A vrai dire, je ne sais pas comment parler de ce livre qui, pour moi, sort des sentiers battus. Même après avoir lu Asimov, Silverberg et un autre Dick, il y a quelque chose de spécial dans Ubik que je ne parviens pas à expliquer. Et d’un autre côté, j’ai peur de trop en dire et de gâcher le plaisir de la découverte à d’éventuels futurs lecteurs.

En tous cas, une chose est sûre, le dépaysement est garanti et cette sensation ressort d’autant plus que Dick emploie un vocabulaire inventé de toutes pièces pour les besoins du récit. Eh non, désolée, il n’existe pas, à ma connaissance, de dictionnaire français-ubikois. Il faudra compter sur votre sens de la déduction pour deviner le sens des mots utilisés.

J’ai retrouvé ici, comme dans Substance Mort mais en moins présent, le côté hippie de Dick avec la dénonciation d’un système basé sur l’argent et la consommation à travers le personnage de Joe toujours fauché.

Et puis le clou du spectacle : cette fin à la Dick absolument géniale ! Bref, j’ai adoré !

 

Un tout grand merci à Lise pour l'organisation de cette LC et une très grande pensée à El Jc que je n'ai malheureusement pas eu la chance de connaître mais qui avait certainement un goût sûr en matière de SF. Je visite à présent régulièrement son blog pour y piocher mes lectures SF. Je lui dois, ainsi qu'à Lise, la découverte de ce très grand roman.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aaliz - dans Science-Fiction
commenter cet article

commentaires

Serge Leonard 06/04/2012 04:17

Je vais me le procurer. Tu m'as donné envie de le lire! :-)

Aaliz 06/04/2012 16:21



Tant mieux ! :) J'espère que tu l'apprécieras autant que moi !



Alison Mossharty 23/02/2012 13:47

Tu me donnes envie de le lire ! Merci pour cette chronique !

Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :