Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 11:10

Rufin_le_grand_coeur.jpgJ’ai beau avoir fait des études d’histoire, je ne vous cache pas que j’ai encore de grossières lacunes sur quelques points de l’histoire de notre beau pays, quelques zones troubles que je n’ai pas toujours le courage ni la motivation d’éclaircir. Alors quand je tombe sur un roman historique qui se charge de faire une bonne partie du travail pour moi, je saisis l’occasion. Et quand le dit roman est en plus un excellent roman alors je me régale.

 

Je n’avais encore rien lu de Jean-Christophe Rufin. Le personnage dont il a choisi de faire le sujet de son roman était pour moi assez flou. Je savais que Jacques Cœur avait été un grand marchand de la fin du Moyen-Age et qu’il s’était considérablement enrichi mais mes connaissances s’arrêtaient là.

 

Jean-Christophe Rufin a su faire de cette biographie romancée une œuvre très documentée qui nous renseigne non seulement sur son sujet principal mais sur toute une période.

Jacques Cœur a vécu sous le règne de Charles VII, nous sommes donc à la fin de la guerre de Cent ans. Le monde féodal, celui des grands princes, des seigneuries, de la chevalerie s’efface pour laisser place aux prémisses du monde moderne et de la Renaissance. Le personnage de Jacques Cœur illustre parfaitement cette transition entre ces deux grandes périodes. Il incarne l’homme nouveau, le bourgeois qui peut s’élever jusqu’aux plus hautes sphères de la société et même du pouvoir par sa seule valeur, sa seule intelligence, son seul travail et non plus grâce à sa naissance et la renommée de sa famille. Il voyage beaucoup et ouvre la France sur le monde grâce au réseau constitué par son entreprise commerciale. C’est de ses voyages qu’il rapporte son goût pour les arts et qu’il introduit la pratique du mécénat. Le palais qu’il fait édifier à Bourges représente parfaitement la liaison architecturale entre Moyen-Age et Renaissance.

 

 

IMG1734.jpg

        54_palais_jacques_coeur.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

             Palais de Bourges façade Renaissance                         Palais de Bourges façade médiévale    

 

 

De même, Charles VII annonce ce que sera le roi moderne, entouré de conseillés choisis pour leurs compétences, et de favorites officielles comme le sera Agnès Sorel.

 

Agnes-Sorel-par-Jean-Fouquet-.jpg

Agnès Sorel par Jean Fouquet

 

Jean-Christophe Rufin a choisi de présenter son roman sous la forme des Mémoires de Jacques Cœur. Le texte est donc rédigé à la première personne et alterne entre les instants auxquels Jacques écrit et ses souvenirs.

 

« Je pensais à l’Hadrien des « Mémoires » et je commençai à prendre des notes en vue d’une œuvre de la même inspiration que celle de Marguerite Yourcenar, sans prétendre égaler son génie. »

 

L’auteur précise bien dans une postface qu’il a rigoureusement respecté les évènements de la vie de Jacques Cœur se contentant de romancer la vie privée et intime de Jacques, ses pensées, ses amours …

Le contexte politique, économique, diplomatique est scrupuleusement respecté et comme je l’ai dit très bien décrit et analysé. L’auteur montre bien la place périlleuse de Jacques coincé entre la politique et le commerce, l’un n’étant pas toujours en faveur de l’autre. Mais Jacques a fait les choix nécessaires pour redresser le pays, en faire un royaume riche et unifié, doté d’une armée de métier moderne. Il a consacré sa vie à cette tâche oubliant de vivre pour lui-même.

 

« Les rêves de jadis avaient porté tant de fruits qu’ils étaient désormais ensevelis sous un quotidien étouffant de papiers et d’audiences. Ce que d’autres enviaient comme un succès était pour moi une servitude. »

 

«  J’étais un homme de confiance du roi, je contrôlais un immense réseau d’affaires. Et pourtant, je ne cessais d’espérer qu’un jour on me rendrait à moi-même. »

 

Le lecteur pourrait craindre une lecture monotone mais il n’en est rien. Sentiments, intrigues, suspense, la vie de Jacques a été assez riche et « romanesque » pour que le lecteur dévore ce livre avec avidité.

Je suis sortie de cette lecture très heureuse d’en avoir appris autant surtout lorsque les connaissances passent par une écriture aussi fine, précise et un ton aussi juste qui nous rendent le Grand Cœur attachant et admirable.

Moi qui en plus adore les histoires d’ascension sociale, j’ai été gâtée. Le personnage se prête bien à toute une réflexion sur le pouvoir et la réussite sociale. La conclusion est, comme bien souvent, toujours la même : le pouvoir exige des sacrifices et en premier lieu exige de sacrifier sa liberté.

 

FOUQUET-PORTRAIT-OF-CHARLES-VII--LOUVRE.JPG

Charles VII par Jean Fouquet

 

Jacques Cœur a donc eu un rôle bien plus grand et important que celui qu’on lui laisse dans les manuels scolaires. Jean-Christophe Rufin a voulu effacer la fausse image d’un intrigant parvenu et « dresser un tombeau romanesque » à celui qui a su réaliser ses rêves. Et il y est brillamment parvenu.

 

maison.jpeg

Maison natale de Jacques Coeur à Bourges

 

Un grand merci à Stellade pour cette LC.

L'avis de Stellade et celui de Licorne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aaliz - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

A-Little-Bit-Dramatic 07/02/2014 11:04

Oh, je ne pense pas que ce soit ta culture historique qui soit en cause, Aaliz, ils sont vraiment ténus et il faut tilter dessus pour s'en rendre compte...personnellement, c'est après coup, en y
réfléchissant que je me suis dit : ah, mais non, c'est étrange, ça quand même... :D
Je ne sais pas si tu te souviens, mais à un moment, il est question, alors que Jacques Coeur vient d'arriver sur son île, d'une salade à base de tomates, or, nous sommes au XVème siècle et ce fruit
n'était pas encore connu en Europe...c'est celui qui m'a le plus frappée, les autres, je crois que je les ai oubliés ! :D Mais bon, tu as conviendra, rien de grave non plus, pas de quoi fouetter un
chat. =)

Aaliz 07/02/2014 23:52



Ah mais effectivement tu as raison ! Je n'ai pas tilté lors de la lecture, tu as l'oeil ou en tout cas tu lis plus attentivement que moi.


Je me fais souvent la remarque, je lis trop vite, je devrais prendre plus mon temps et faire plus attention à ce que je lis, je suis sûre de passer à côté d'un tas de choses en lisant trop vite
comme ça.


Bah, je suis presque déçue du coup ! C'est peut-être un détail mais bon quand même ... Il aurait du y penser 



A-Little-Bit-Dramatic 06/02/2014 11:25

Je l'ai lu il y'a quelques temps et je l'avais beaucoup aimé. Malgré quelques petits anachronismes glanés de ci de là au fil des pages, j'ai trouvé ce roman tout à fait convaincant et il m'a
beaucoup plu. Je suis passée pas loin du coup de coeur.

Aaliz 06/02/2014 21:01



J'étais tellement dedans que je n'ai pas remarqué les anachronismes.(ou alors c'est parce que ma culture historique n'est pas à la hauteur mais chut ...  )



Agnès 14/11/2013 18:59

Ca m'a l'air alléchant tout ça, je le note. Sinon, pour l'histoire, moi c'est pareil. On peut pas tout savoir, hein, malgré nos études. Avec le temps on comble ses lacunes.

Aaliz 18/11/2013 11:38



Et c'est encore plus agréable de les combler grâce à des romans de ce genre ! On apprend tout en se faisant plaisir.



licorne 13/11/2013 20:26

Merci de ton commentaire Aaliz, je vois qu'on a toutes aimé ce mélange d'histoire et de romance dosés avec soin et finesse. Une belle lecture qui sort de mon ordinaire...une belle chronqiue bien
documentée, je vais de ce pas rajouter un lien sur mon blog. Bises

Aaliz 18/11/2013 11:37



Merci Licorne ! Je pense que je me pencherai à nouveau sur les romans de Rufin. Je ne sais pas s'ils sont tous de cette qualité. En tout cas, celui-ci est très réussi.



jerome 13/11/2013 20:06

Jamais lu Rufin. Pourtant je l'avais entendu parler de ce livre sur France Culture et il m'avait donné envie de le découvrir. Il va sortir en poche en février prochain, j’essaierai d'y repenser à
ce moment-là^^

Aaliz 18/11/2013 11:35



Je ne sais pas ce que donnent ses autres romans mais celui-ci est une réussite. Les romans historiques de qualité sont assez rares. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi.



Présentation

  • : Cherry livres
  • Cherry livres
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes déceptions
  • Contact

LE BLOG DEMENAGE

LE BLOG DEMENAGE !

 

Vous pouvez dès à présent me retrouver à cette adresse :

 

http://cherrylivres.blogspot.com

 

 

 

Merci !

 

 


Recherche

Signalétique :

signaletique.jpg

Archives

Lectures en cours :

 

 

Avis à venir :

 

Darwin - Jean-Noël Mouret

Moi, Lucifer - Glen Duncan  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes challenges :

 

 

challenge afrique 

 

http://mesaddictions.files.wordpress.com/2011/05/cb.jpg

 

 

challenge-Victor-hugo

 

 

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur :